La présence. Une clé fondamentale

AddThis Social Bookmark Button


Pour le thérapeute Thierry Janssen, faire le silence en soi et éveiller sa conscience permet d’affiner les perceptions, au point de les rendre proprement « extraordinaires ». Propos recueillis par Miriam Gablier


Le plus grand domaine d’application des perceptions extrasensorielles reste celui du soin et du développement personnel.

En effet, tout accompagnement médical, thérapeutique ou spirituel peut considérablement s’enrichir d’éventuelles informations intuitives et bon nombre de professionnels ne cachent pas qu’ils écoutent souvent leur sixième sens. Plus encore, certains choisissent sciemment de développer leurs capacités perceptives en se formant aux approches psychocorporelles, transpersonnelles ou autres pratiques favorisant l’émergence de l’extrasensorialité. Et bien sûr, il faut compter la frange de praticiens qui travaillent spécifiquement avec ces ressources : les voyants, les guérisseurs, les chamanes. Quoi qu’il en soit, tous doivent inévitablement faire face à une difficulté : comment savoir que ce qui est capté est juste ? « Il faut s’ancrer dans la présence », répond Thierry Janssen.

 

Visualiser l'article complet (pdf)

Mon nouveau livre


Vidéo à la une

ARTE - Thema - Comment être acteur de son bien-être?